Micro-ondes, des effets nocifs confirmés

François Farès ND, PhD

Les fours à micro-ondes peuvent affecter la structure moléculaire et chimique des aliments.

M Bernard Prieur, directeur des Laboratoires associatifs pour l’application des tests sensibles nous en informe. Quand la structure cristalline du produit est complètement exposée aux radiations des micro- ondes, dans les trois quarts des cas, ce processus accélère le vieillissement du produit et tue par le fait même les aliments vivants. Ce résultat dépend de la teneur en eau du produit, du temps passé aux micro-ondes et de la vitalité originelle du produit.

M. Jean-Louis Gavard, spécialiste dans la revitalisation de l’eau nous informe que les fours à micro-ondes chauffent les molécules en inversant leur polarisation de 1 à 100 milliards de fois par seconde. Il ajoute : «La plupart des molécules naturelles sont lévogyres, elles tournent vers la gauche. Quand elles sont irradiées, elles deviennent dextrogyres, elles tournent vers la droite, comme la plus part des molécules synthétisées. Ce spécialiste a constaté que les bébés qui ont consommé de la nourriture chauffée au micro-ondes sont plus souvent malades.

Mike Adams de Natural News ajoute : «L’augmentation des carences nutritionnelles étendues dans le monde occidental correspond parfaitement à l’introduction du four à micro-onde.»

Les fours à micro-onde chauffent les aliments par un processus de friction des molécules, qui détruit rapidement les délicates molécules des vitamines et des phytonutriments qu’on trouve naturellement dans les aliments.

Passer des légumes aux micro-ondes détruit jusqu’à 97 % du contenu nutritionnel, des vitamines et autres nutriments à base de plantes qui préviennent la maladie, fortifie le système immunitaire et améliorent la santé. Passer les brocolis au four à micro-onde détruit des nutriments essentiels au système immunitaire, donnant un aliment dévitalisé et appauvri au plan nutritionnel.

Le passage au four à micro-onde détruit l’harmonie des molécules d’eau, créant un modèle énergétique de chaos dans l’eau qu’on trouve dans tous les aliments.

Si on ingère des aliments cuits aux micro-ondes on accroit son risque de cancers intestinaux, et une baisse graduelle de la fonction digestive et excrétoire.

D’autres informations sur les aliments cuits aux micro-ondes – La cuisson aux micro-ondes d’aliments crus, congelés, etc:

  • fait perdre entre 60 et 90 % de l’énergie vitale des aliments,
  • désintègrent leur structure et en diminue la valeur nutritionnelle ;
  • crée des agents cancérigènes dans le lait et les céréales ;
  • modifie les éléments de base des aliments,
  • entraîne des désordres digestifs,
  • change la chimie des aliments,
  • induit des dysfonctionnements du système lymphatique,
  • provoque une dégénérescence de la capacité du corps à se protéger contre les pathogènes,
  • entraîne un pourcentage plus élevé de cellules cancéreuses dans le courant sanguin,
  • altère des substances élémentaires, forme des radicaux libres,
  • entraine la formation de tumeurs à l’estomac et aux intestins, la dégénération des tissus cellulaires périphériques,
  • affaiblit graduellement les systèmes digestif et excrétoire,
  • diminue la capacité du corps à utiliser les vitamines B, C, E, et des minéraux essentiels,

Des mets préparés et chauffés à la micro-onde entraine la production de :

  • d-Nitrosodiethanolamine, un agent cancérigène;
  • un effet reliant à la radioactivité de l’atmosphère ;
  • agents cancérigènes dans les composants protéinés du lait et des grains de céréales.
Publicités